Dans un premier temps, être primo-accédant, c’est accéder pour la première fois à la propriété d’un bien immobilier. 

En des termes plus larges, la primo-accession concerne également les potentiels acheteurs n’ayant pas été propriétaires d’une résidence principale depuis deux ans consécutifs. 

Pour qu’un foyer soit considéré comme primo-accédant, il faut impérativement qu’un des deux conjoints corresponde à ce critère. 

Quels sont les avantages des primo-accédants sur le marché de l’immobilier ?

Voici toutes les aides à l’emprunt auxquelles vous, nouveaux acheteurs, pouvez prétendre. 

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ

Comme son nom l’indique, le prêt à taux zéro (PTZ) vous permet d’emprunter avec un taux à 0%. C’est l’Etat qui paye directement les intérêts auprès de votre banque. 

Cependant, il vous faut cumuler deux conditions pour pouvoir accéder à cette aide :

  • Ne pas avoir été propriétaire d’une résidence principale durant les deux dernières années.
  • Ne pas dépasser un certain niveau de revenus (fixé par la composition de votre foyer fiscal et de la zone géographique où se situe votre futur logement) 

D’autre part, le PTZ s’adresse à de futurs propriétaires souhaitant faire l’acquisition d’une résidence principale. Aussi, le bien immobilier acquis grâce au prêt doit devenir votre résidence principale un an au plus tard après achat ou fin du chantier. 

Enfin, sachez que le PTZ seul ne peut suffire à financer l’entièreté de votre bien. Il vous faudra le compléter par d’autres aides comme un prêt bancaire ou un prêt épargne logement. 

Le Prêt Action Logement

Parmi les avantages des primo-accédants pour financer un bien neuf ou ancien: le Prêt Action Logement ! 

Ce dernier est adressé aux salariés ou aux jeunes retraités – de moins de 5 ans – d’une entreprise privée, non agricole et comptant au moins dix salariés. 

Le montant du prêt peut être compris entre 7000 et 25000 euros en fonction de la zone géographique où se situe votre futur logement. 

Attention, car si vous souhaitez faire l’acquisition d’un terrain constructible avec ce prêt, vous devez y faire construire votre futur maison dans un délai maximal de 4 ans. 

La durée de ce prêt est libre mais ne peut excéder les 20 ans. 

Le prêt Action Logement ne peut financer plus de 30% de votre bien immobilier. Comme pour le PTZ, il vous faudra le compléter avec d’autres aides.  

Le Prêt Accession Sociale (PAS) 

Ce prêt à pour objectif premier de faciliter l’accès à la propriété aux ménages les plus modestes. En effet, il permet de financer la totalité d’un bien immobilier. 

Comme le PTZ, il est proposé en tant qu’aide à l’emprunt pour l’acquisition ou la construction d’une résidence principale. 

Le prêt Accession Sociale peut être remboursable entre 5 et 35 ans. Il peut également être demandé auprès des banques conventionnés auprès de l’Etat. Son taux varie selon l’établissement bancaire prêteur. 

Enfin, sachez que vous pouvez également souscrire un prêt à taux préférentiel auprès de votre banque ou d’un établissement duquel vous n’êtes pas client(e). 

En effet, les primo-accédants constituent des profils intéressants pour les banques qui ont tout à gagner en vous proposant des offres avantageuses, puisqu’il s’agit pour elles d’un excellent moyen de vous fidéliser. 

Dans le cas où vous avez déjà entamé vos démarches mais souhaitez changer de cap, nos experts peuvent vous accompagner et vous proposer une simulation gratuite de rachat de crédits.