Vous souhaitez faire une demande de prêt à taux zéro pour un premier achat immobilier ? Ce type de financement gratuit peut faciliter votre accession à la propriété jusqu’à 40% de votre projet.

Il existe cependant de nombreuses conditions pour y prétendre. Revenus et composition du foyer, secteur géographique du logement… Découvrez plus en détails les spécificités de ce prêt immobilier et les critères à respecter pour en bénéficier.

Qu’est-ce qu’un prêt à taux zéro ?

Un prêt immobilier à taux zéro (PTZ) est une aide de l’État qui permet aux ménages à revenus modestes et moyens de devenir propriétaires. Selon votre projet, le PTZ peut financer jusqu’à 40% du prix de votre résidence principale.

C’est un prêt gratuit, dont le remboursement peut être différé par rapport à votre prêt principal. Il ne peut cependant pas financer la totalité de l’achat de votre logement et doit être complété par un ou plusieurs autres prêts.

Vous pouvez faire une simulation de prêt en ligne sur notre site afin de calculer vos mensualités et de préparer au mieux votre projet.

Les avantages du PTZ pour les futurs acquéreurs

Le prêt à taux zéro dans le cadre d’un premier achat immobilier peut être particulièrement avantageux pour les primo-accédants :

  • vous pouvez bénéficier d’un différé de remboursement de 5, 10 ou 15 ans,
  • ce financement est gratuit ; vous ne payez donc pas d’intérêts dessus,
  • il n’y a pas de frais de dossiers à payer pour un PTZ,
  • vous avez un an pour faire de ce logement votre résidence principale.

Les conditions à respecter pour un prêt à taux zéro pour un premier achat immobilier

Tout le monde n’est pas éligible à recevoir cette aide immobilière. Pour bénéficier de ce type de financement, vous devez remplir plusieurs conditions spécifiques.

  • Primo-accédants : vous ne devez pas être déjà propriétaire de votre résidence principale. Ce prêt à taux zéro pour un premier achat immobilier doit impérativement être une primo-accession.
  • Revenus mensuels : un plafond de revenus mensuels a été fixé. Il dépend du nombre de personnes qui composent votre foyer et de la localisation du logement. Par exemple, en zone A, le plafond est d’environ 3 300 euros par mois pour un célibataire et 6 600 pour un couple avec deux enfants.
  • Secteur géographique : il existe 5 zones qui découpent le territoire en fonction de la tension du marché (A bis, 1, B1, B2 et C). Si le logement est situé dans une zone de forte demande (A bis, A ou B1), le PTZ ne finance que les logements neufs à hauteur de 40%. Dans les autres zones, le prêt à taux zéro peut financer jusqu’à 20% d’un projet neuf et 40% pour de l’ancien avec travaux.
  • Nature du logement : le montant de l’aide n’est donc pas le même si le logement est ancien ou neuf. Il convient donc de bien choisir votre projet immobilier pour être certain de pouvoir en bénéficier.

Si vous envisagez de demander un prêt à taux zéro pour un premier achat immobilier, profitez des conseils de nos experts en demandant un rendez-vous pour comparer les offres.