Va-t-on vers une baisse de l’immobilier en 2023 ?

Actualités

Après une année 2022 plutôt propice aux investissements immobiliers, l’année 2023 s’annonce bien moins encourageante pour les acquéreurs. 

En effet, de nombreux experts (baromètre AVIV, Se Loger en France) ont déjà constaté une augmentation des prix de 5,6%, une pénurie de biens ainsi que de nombreux facteurs qui présagent une période nettement moins favorable à l’achat. 

Après plusieurs années prometteuses pour l’immobilier, le marché entre-t-il en stagnation ? Est-ce le bon moment pour investir ? Va-t-on vers une baisse de l’immobilier en 2023 ? 

Vers une stabilisation des taux de crédit 

Avec la hausse des taux d’emprunt et le durcissement des conditions d’octroi par le HCSF, la production des crédits immobiliers s’est fortement trouvée impactée en 2022, en témoigne une chute de 32% sur les mois d’août et septembre (source : Observatoire Crédit Logement). 

En effet, le second semestre a vu naître un allongement des délais de vente et une augmentation du nombre de biens revenus sur le marché suite à un refus de prêt. 

Toujours selon l’Observatoire Crédit Logement, cette situation va perdurer en 2023 avec l’augmentation des taux moyens (jusqu’à 2,80%) qui viendront ensuite se stabiliser début 2024.

Ce phénomène est principalement dû à la diminution du pouvoir d’achat immobilier, fortement impactée par l’inflation. Une seule issue : une baisse des prix des biens, ce qui dépend uniquement du bon vouloir des vendeurs. 

Une baisse inévitable des transactions

Ce phénomène touche particulièrement les marchés ayant le plus augmenté ces dernières années. 

Sans surprise, les centre-villes et les zones attractives sont concernées, mais également les villes de taille moyenne où de nombreux Français se sont installés après la crise sanitaire.

De ce fait, on enregistre une hausse des prix de l’immobilier à hauteur de 3% avec de fortes disparités entre les villes. Le nombre de transactions devrait reculer de 15% en 2023 (source : groupe AVIV) faute de bien disponibles sinon accessibles sur le marché. 

Depuis 2018, le stock de logements à vendre a chuté de près de 40%, ce qui fait gonfler les prix et freine les acquisitions pour 2023. 

De plus, la nouvelle réglementation sur le DPE (diagnostic de performance énergétique) s’apprête à mettre environ 90 000 logements anciens sur le banc de touche à partir de début 2023. 

Baisse de l’immobilier en 2023 : faut-il attendre pour acheter ? 

Au vu des nombreux obstacles qui s’annoncent à l’aube de 2023, acheter maintenant n’est peut-être pas judicieux. 

Toutefois, le prix des logements anciens continuera de baisser jusqu’au printemps 2023, ce qui devrait vous permettre d’investir sans trop de difficultés, à condition de présenter un profil solide aux organismes de crédit. 

Autre phénomène impactant : le loyer de l’argent pour les banques commerciales va augmenter suite au relèvement du taux de refinancement de la Banque Centrale Européenne. 

Cet événement devrait faire augmenter les taux débiteurs des emprunts immobiliers et fragiliser le pouvoir d’achat immobilier, déjà mal en point. 

En conclusion, et bien qu’il ne s’agisse que de prévisions, une baisse des prix de l’immobilier pourrait avoir lieu en 2023, mais de manière hétérogène, avec de grandes tensions sur le territoire. 

Vous souhaitez obtenir plus de conseils quant à la baisse de l’immobilier en 2023 ?

Nos experts vous renseignent et vous aident à trouver les meilleures opportunités pour emprunter en toute sérénité.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Et si on parlait de vos attentes ?

Demandez à être recontacté(e) par visioconférence ou téléphone gratuitement et sans engagement.