Investir dans une résidence secondaire fait partie des solutions les plus courantes pour se constituer un patrimoine immobilier. En France, un logement sur dix est une résidence secondaire au sens fiscal.

Pour partir en vacances ou pour y habiter une partie de l’année, la perspective d’avoir une deuxième adresse séduit de nombreux ménages français. 

Toutefois, acheter une résidence secondaire ne présente pas que des avantages. Voici tous les atouts et les inconvénients liés à l’achat d’un second bien immobilier ! 

Rappel : qu’est-ce qu’une résidence secondaire ? 

Une résidence secondaire est un logement occupé de manière occasionnelle, contrairement à une résidence principale. 

En général, les résidences secondaires sont habitées durant les week-ends, jours fériés ou même les vacances. Il peut s’agir d’un appartement en bord de mer, d’un chalet à la montagne, d’une maison de campagne ou encore d’un cabanon. 

On considère également comme résidence principale les mobil-homes installés à l’année sur les campings. 

Acheter une résidence secondaire est un rêve pour de nombreux français et peut s’avérer très facile si vous avez suffisamment d’épargne de côté ainsi qu’un dossier solide. D’ailleurs, il est possible de devenir propriétaire d’une résidence secondaire en ayant recours au prêt hypothécaire. 

Tous les avantages d’acheter une résidence secondaire

Un des avantages majeurs de la résidence secondaire est le fait de pouvoir s’y rendre à tout moment et de jouir des mêmes libertés qu’avec une résidence principale. 

Il est de facto possible d’y partir en week-end, en vacances ou encore même d’y habiter durant quelques mois à l’année. 

De plus, faire l’acquisition d’une résidence secondaire vous permet de vous constituer un patrimoine immobilier non négligeable. À la retraite, vous avez le choix de pouvoir couler des jours heureux dans votre second logement ou bien de le revendre afin d’acheter une résidence principale plus spacieuse et confortable.

Autrement, il est aussi possible de louer votre résidence secondaire afin d’obtenir des rentes locatives et de vous constituer un petit capital. 

Une des meilleures solutions pour tirer pleinement profit de ce bien est de louer durant les périodes de vacances et tout particulièrement les périodes de grandes vacances.

Finalement, investir dans une résidence secondaire peut être un véritable atout si vous disposez d’une capacité d’emprunt suffisante. 

Tous les inconvénients d’acheter une résidence secondaire

L’inconvénient principal que représente l’achat d’une résidence secondaire est le prix d’entretien du bien. 

En effet, il vous faudra compter, en plus des mensualités de crédit, des coûts parfois très conséquents comme :

  • Les frais de travaux potentiels ;
  • Les charges fixes (impôts, taxes, factures d’eau et d’énergie) ;
  • L’entretien des espaces extérieurs si existants (tonte de la pelouse, élagage des arbres, entretien des bassins et piscines) ;
  • L’assurance habitation (avec une option contre le vol et le dommage des biens. Il est préférable dans ce cas de souscrire une clause d’inhabitation afin d’éviter l’annulation des garanties, car l’assurance rend caduque ces dernières au-delà de 90 jours d’inoccupation) ;
  • Le dispositif de sécurité pour protéger la résidence secondaire, notamment en cas d’absence prolongée ;
  • L’aspect fiscal (taxe d’habitation, taxe foncière, etc). 

À savoir : les frais d’entretien d’une résidence inoccupée peuvent impliquer des frais allant de 1 à 2 % du prix d’achat par an, 4 % si elle comporte un jardin et/ou une piscine. 

Pour réduire vos frais liés à l’achat d’un bien secondaire, nous vous conseillons vivement de le mettre en location quelques mois dans l’année. 

Acheter une résidence principale : oui ou non ? 

Nos experts vous renseignent et vous aident à trouver les meilleures opportunités pour emprunter en toute sérénité.