Comment établir son budget pour un achat immobilier ?

Prêt immobilier

Devenir propriétaire pour la première fois peut être un véritable casse-tête, notamment lorsque l’on n’a aucune idée du budget à prévoir. En effet, l’enveloppe à envisager dépend de nombreux facteurs comme le type de bien souhaité, la zone géographique visée, la situation familiale, mais aussi la santé de votre porte-monnaie.

Voici les critères sur lesquels baser vous baser pour déterminer votre budget d’achat immobilier en 2022. 

Pour rappel, le taux d’endettement est passé officiellement de 33 % à 35 % !

Le type de bien

En ce début d’année, on observe une forte demande vis-à-vis des logements neufs. En effet, les tarifs sont en hausse depuis l’année 2021 : 

  • Immobilier ancien : légère hausse des prix avec 0,8 % au global sur l’année contre 4,5 % en 2020.
  • Immobilier neuf : l’augmentation est ici plus forte avec 1,4 % contre 4 % en 2020

Pour ce qui touche au type de bien, les tarifs ont augmenté de 5,2 % pour les appartements contre 9 % pour les maisons individuelles. 

Si cette tendance planait déjà sur le marché immobilier l’an dernier, elle tend à se confirmer en 2022, et ce, tout particulièrement en zone provinciale. 

Selon l’ancienneté du bien et le type de bien recherché, il vous faudra sans aucun doute revoir vos estimations à la hausse par rapport à l’année passée. 

Il en va de même pour la zone géographique ou la ville visée : si certaines métropoles voient leurs prix au m2 stagner (Lyon, Paris), d’autres sont en train de flamber (Île-de-France, Bordeaux, Nantes). 

Les revenus

Bien entendu, vos sources de revenus sont les éléments clés de votre étude budgétaire. Pour pouvoir estimer votre capacité d’emprunt, prenez en compte vos : 

  • Salaires (salaire moyen sur l’année) ;
  • Primes (13e mois, vacances, transports) ;
  • Avantages en nature (à caractère récurrent seulement et ne devant pas correspondre à une dépense réelle) ;
  • Revenus fonciers (revenus nets, une fois charges et impôts déduits) ;
  • Revenus de produits financiers (assurances vie, bourses ou plans d’épargne en actions) ;
  • Pensions alimentaires (pas toujours considérée à 100 % par toutes les banques) ;
  • Allocations familiales.

En revanche, les primes d’intéressement ou de participation ne sont pas prises en compte par les organismes de prêt. 

À savoir : pour obtenir vos revenus nets totaux, additionner toutes les sommes retenues et divisez-les par douze afin de dégager votre revenu net mensuel réel.

Les charges 

On ne soupçonne pas toujours le poids que représentent les charges dans notre budget mensuel. C’est pourquoi elles sont à considérer avec attention lors de l’estimation de votre capacité de remboursement. Elles comprennent : 

Les frais généraux 

  • Crédits en cours (crédits à la consommation non soldés) ;
  • Assurances ou contrats de prévoyance ;
  • Impôts (Impôts sur le revenu, redevance TV, taxe d’habitation) ;
  • Frais de fonctionnement (électricité, chauffage, téléphonie, internet).

Les frais d’acquisition 

  • Frais liés à l’emprunt ;
  • Frais bancaires ;
  • Frais d’agence ;
  • Honoraires de courtier immobilier ;
  • Garanties potentielles (hypothèques) ;
  • Frais d’assurance emprunteur ;
  • Frais de notaire ;
  • Intérêts intercalaires potentiels. 

Les frais liés au nouveau logement

  • Déménagement ;
  • Charges de copropriété potentielles ;
  • Impôts sourciers. 

L’apport personnel

Votre apport personnel est primordial dans l’estimation de votre budget d’achat immobilier. 

Il peut être constitué de votre épargne personnelle, de prêts familiaux sous forme de donations, mais aussi de la participation aux bénéfices de votre entreprise ou de votre intéressement. 

Parce que l’apport personnel n’est pas toujours suffisant lorsque l’on est primo-accédant, vous pouvez bénéficier d’aides au financement comme : 

  • Le prêt Action Logement ou Prêt Accession ;
  • Le prêt à Taux Zéro (PTZ) ;
  • Le prêt Accession Sociale (PAS) ;

Plus votre apport sera élevé, plus il sera facile de négocier vos conditions de prêt.

Bon à savoir : L’idéal serait de constituer un apport personnel représentant environ 20 % du prix global de votre projet immobilier. 

Vous souhaitez préciser votre budget d’achat immobilier ? Faites dès maintenant une simulation complète avec Solution Prêt.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Et si on parlait de vos attentes ?

Demandez à être recontacté(e) par visioconférence ou téléphone gratuitement et sans engagement.