7 conseils pour obtenir un crédit immobilier en tant qu’auto-entrepreneur

Prêt immobilier

Crédit immobilier et auto-entrepreneur ne sont pas antinomiques. 

Certes, le statut d’indépendant n’a pas toujours très bonne presse auprès des établissements de crédit et pourtant, il est tout à fait possible d’emprunter en tant qu’indépendant. 

Si accéder à la propriété est plus facile pour un salarié qu’un freelance, c’est avant tout parce que les banques perçoivent ces derniers comme un profil fragile. 

Qu’à cela ne tienne, voici 7 conseils à suivre pour maximiser vos chances d’obtenir un crédit immobilier en tant qu’auto-entrepreneur.

1. Justifier des revenus stables

La plupart du temps, les banques sont peu enclines à accorder un crédit immobilier à un auto-entrepreneur en raison de la rémunération fluctuante que ce statut induit. 

En effet, présenter des revenus constants et suffisamment élevés est une condition sine qua non aux yeux des établissements prêteurs. Hélas, ce n’est pas toujours possible lorsque l’on vient tout juste de se lancer en tant qu’indépendant. 

Notre conseil ? Vous créer une base de clients solides pour être sûr d’avoir toujours du travail et des rémunérations. 

En revanche, si vous êtes en activité depuis quelques années déjà, présenter des bilans positifs de votre activité sur au moins 2 ans jouera en votre faveur. 

2. Soigner vos comptes

Pour montrer patte blanche aux établissements de crédit et obtenir un prêt en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez absolument tenir vos comptes. 

Un compte soigné, sans découvert et sans dépenses faramineuses justifiera de la bonne gestion de votre argent. 

Il est aussi préférable de ne pas avoir d’emprunt en cours  ainsi qu’un peu d’épargne de côté (hors apport personnel). De toute évidence, il vous faudra fournir vos derniers relevés bancaires et vos derniers avis d’imposition. 

3. Présenter d’un apport personnel suffisant

Si emprunter sans apport personnel est possible, cette solution n’est pas nécessairement conseillée pour les profils indépendants. Salarié ou auto-entrepreneur, même combat ! 

Ainsi, vous devez présenter un apport d’au moins 10% du prix du bien que vous désirez acquérir. Ces 10% serviront à couvrir les frais annexes à ceux de votre crédit immobilier. 

Pour rappel, il s’agit d’un minimum à fournir : en réalité, votre apport personnel peut être augmenté. 

Afin d’en savoir plus à ce sujet nous vous conseillons de faire appel à un courtier immobilier spécialisé qui saura vous apporter toute son expertise et ses conseils personnalisés. 

4. Justifier de votre évolution professionnelle

Tout comme les salariés, les auto-entrepreneurs peuvent être amenés à évoluer, notamment si leur secteur est porteur (communication, marketing, consulting, informatique…).

De facto, à vous de fournir tous les documents nécessaires justifiant de votre capacité d’évolution et de vos ambitions. 

Il peut s’agir d’un document reprenant tous vos contrats en cours et vos contrats à venir, un business plan… Tout document attestant de votre prévoyance et de votre anticipation est bon à présenter. 

5. Emprunter avec votre conjoint(e)

Si obtenir un crédit immobilier en tant que freelance est compliqué, c’est avant tout parce que ce type de profil est considéré comme risqué par les banques. Pour pallier cette difficulté, il peut être intéressant d’emprunter à deux

En effet, acheter un bien immobilier avec une personne en CDI est une option qui rassure les banques en raison des revenus réguliers du co-emprunteur.

6. Utiliser un simulateur de crédit 

Il est indispensable d’étudier attentivement votre situation avant d’engager vos démarches de demande de crédit auprès de votre banque.

Pour ce faire, les simulateurs de crédit en ligne peuvent être d’une grande aide car ils vous permettent de vous faire une meilleure idée de votre capacité d’emprunt et de préparer un dossier suffisamment solide pour convaincre vos futurs créanciers. 

7. Comparer les offres des établissements

Enfin, il vous incombe de comparer les différentes offres et conditions des établissements de crédit. 

En effet, celle-ci diffèrent d’une banque à l’autre, notamment en ce qui concerne les critères d’octroi de prêt immobilier aux auto-entrepreneurs (une majoration des taux, par exemple). 

Encore une fois, il peut être judicieux de faire appel à un courtier immobilier pour trouver la meilleure opportunité.  

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un crédit immobilier auto-entrepreneur ?

Nos experts vous renseignent et vous aident à trouver les meilleures opportunités pour emprunter en toute sérénité.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Et si on parlait de vos attentes ?

Demandez à être recontacté(e) par visioconférence ou téléphone gratuitement et sans engagement.