Après des années de nomadisme, l’envie de vous installer pour de bon vous démange et une question cruciale se pose : devenir propriétaire ou rester locataire ? La balance penchant plutôt en faveur de l’achat, il vous faut d’ores et déjà songer à votre budget et votre plan de financement en fonction du bien souhaité.

Qu’il s’agisse d’un bel appartement dans un quartier tranquille ou d’une jolie maison entièrement rénovée à la campagne, quelles sont les aides financières pour un achat immobilier ? On fait le point pour vous.

Le prêt bancaire immobilier

C’est vers cette solution que se tournent la plupart des futurs acheteurs.

Le crédit immobilier peut être contracté sur une durée allant de 10 à 30 ans auprès de son établissement bancaire ou d’un organisme de crédit tiers. Tous vous demanderont de respecter un taux d’endettement maximal de 33%.

Après examen de votre dossier, l’organisme créditeur peut choisir de vous accorder ou non le prêt attendu. Le prêt bancaire immobilier est une aide financière à l’achat immobilier pouvant vous être allouée si :

  • Votre dossier est solide : intention d’achat, stabilité financière et professionnelle, fiabilité du constructeur en cas de construction de maison, etc.
  • Votre apport personnel est suffisant : à compléter éventuellement avec un prêt à taux zéro ou un prêt accession sociale (voir ci-dessous) ou avec de l’argent prêté par votre famille. À savoir que certaines banques accordent tout de même des prêts sans apport personnel – sous certaines conditions.

Enfin, en cas d’accord, il vous faudra souscrire une assurance emprunteur afin de sécuriser le remboursement de vos mensualités.

Le prêt à taux zéro (PTZ+)

Le prêt à taux zéro (PTZ ou PTZ+) est une aide financière à l’achat immobilier sous forme de prêt sans intérêts. Il vous permet de financer une partie du coût total de votre bien en tant que résidence principale. Cependant, vous devez remplir quelques conditions pour pouvoir y prétendre :

  • Ne pas dépasser un certain plafond de revenus selon la localisation de votre futur logement et la composition de votre foyer
  • Être primo-accédant ou ne pas avoir été propriétaire durant les deux dernières années avant votre demande de prêt.

Un PTZ+ ne suffit pas à l’achat total de votre maison ou de votre appartement et la somme accordée dépend de la zone géographique. Il peut être cumulé avec d’autres aides financières à l’achat.

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt à l’accession sociale (PAS) permet de financer un bien de manière totale sans apport personnel mais seulement sous conditions très précises. Ce prêt ne peut être accordé que par un établissement bancaire conventionné par l’État.

Son délai de remboursement s’étend de 5 à 30 ans avec intérêts et se destine à des ménages modestes en fonction de la localisation du futur logement.

Le prêt épargne logement à partir d’un PEL

Le prêt épargne logement à partir d’un plan épargne logement (PEL) est un crédit immobilier que vous pouvez souscrire auprès de votre établissement bancaire.

Attention cependant, car il ne peut être débloqué qu’au terme de 4 ans d’épargne bloqués sur un compte dédié CEL ou PEL.

Cette aide financière à l’achat immobilier peut financer votre projet, notamment de construction, jusqu’à 92 000 € pour une durée de remboursement allant de 2 à 15 ans.

Il est même aujourd’hui possible d’obtenir un taux avantageux de 2,20% contrairement aux PEL souscrits de 2003 à 2015.

Nota bene : comme pour un prêt immobilier traditionnel, il vous faudra souscrire l’assurance emprunteur d’usage.

En fin de compte, il existe de nombreuses solutions pour vous aider à financer votre maison ou votre appartement. Il vous reste désormais à déterminer votre projet d’achat, votre taux d’endettement ainsi que les professionnels auxquels vous souhaitez faire appel.

Vous souhaitez être bien entouré(e) pour profiter des meilleures solutions de financement ? Prenez rendez-vous avec l’un de nos experts pour faire le point sur votre situation.