En cas d’échec de votre tentative de négociation de taux auprès de votre banque, vous pouvez tenter de demander un rachat de crédit auprès d’une banque concurrente et susceptible de vous proposer de meilleures options. 

Dans les faits, quel est le coût d’un rachat de crédit ?

En quoi consiste le rachat de crédit ?

Contrairement à la renégociation qui implique une possible réduction du taux d’intérêts ainsi qu’une baisse de mensualité, le rachat de crédit – ou regroupement de crédit si plusieurs emprunts – consiste à signer un nouveau contrat auprès d’un établissement de crédit.

Généralement choisi en cas de refus de négociation de la part de votre banque, le rachat de crédit vous permet d’obtenir un taux plus avantageux, de meilleures conditions et une seule et unique mensualité à rembourser chaque mois. 

Il peut être sollicité pour des crédits immobiliers autant que pour des crédits à la consommation. 

Les dettes sont effet refinancées par un nouvel établissement et l’établissement d’origine cède donc ses créances de prêt à ce dernier. 

Dans le cas où vous optez pour le regroupement de crédit, le but est de les réunir en un emprunt unique avec une mensualité unique ainsi qu’un taux fix et une durée de crédit allongée. 

En outre, le rachat de crédit est une solution envisageable en cas de risque de surendettement. 

Pour tous vos rachats de crédit, nous recommandons de faire appel à un courtier qui saura trouver les meilleures opportunités. 

Quel est le coût d’un rachat de crédit ?

Parce qu’un rachat de crédit implique tout de même des frais, voici un petit guide de ce que vous allez devoir débourser. 

Les frais de dossier

Ces frais sont à verser à votre établissement bancaire ou à votre courtier en rachat de crédit et représentent 1% négociables du capital emprunté. 

Attention cependant, car si vous souhaitez négocier vos frais de dossier auprès d’une nouvelle banque, cette dernière pourrait vous demander de transférer vos comptes chez elle en échange. 

Nota bene : en cas de refus de votre demande, aucun frais ne devra être prélevé. 

Les frais de courtage

Si vous faites appel à un courtier en rachat de crédit pour vous accompagner dans vos démarches, vous devrez payer les frais correspondant à sa commission. 

En général, les frais de courtage varient entre 1% à 5% du montant de votre nouvel emprunt en fonction de la difficulté de votre dossier et de votre profil. 

L’assurance emprunteur 

L’assurance emprunteur est fortement recommandée dans le cadre d’un rachat de crédit. En cas d’invalidité, de décès ou de perte d’emploi, l’assureur prend le relais quant au paiement des mensualités. 

Les tarifs de l’assurance emprunteur peuvent varier en fonction de l’établissement mais aussi de facteurs comme l’état de santé et l’âge de l’emprunteur au moment de la demande. 

Les frais de garantie

Lors de votre rachat de crédit, vous contractez un tout nouveau prêt. 

Celui-ci va comporter des garanties comme une hypothèque avec frais de notaires  ou une Inscription de Privilège de Prêteurs de Deniers ou encore une caution par un établissement se portant caution. 

Dans ce dernier cas de figure, vous récupérez 75% du fond mutuel de garantie versé pour votre premier emprunt. Cette somme servira à payer la nouvelle garantie. 

Dans le cas d’une hypothèque, il vous faudra souscrire une nouvelle garantie. 

Simulez dès maintenant vos possibilités de rachat de crédit ou prenez rendez-vous avec l’un de nos experts pour faire le point sur votre situation.