Le financement d’un projet d’entreprise est souvent une préoccupation majeure pour un entrepreneur. La recherche de crédits constitue le défi principal du chef d’entreprise, qu’il soit en phase de création ou de développement de sa société. Si cette étape est d’autant plus cruciale en période de crise, différentes solutions existent qui peuvent répondre à des besoins variés. Quel que soit leur secteur d’activité – commerce, distribution, hôtellerie, restauration, services aux particuliers ou aux entreprises, industrie…-, les entrepreneurs peuvent trouver des fonds, à condition de bien se préparer et de définir une stratégie de financement adaptée à leur situation.

Vous souhaitez créer ou racheter une entreprise ? Vous êtes en phase de croissance et avez besoin d’agrandir vos murs, de recruter du personnel, d’augmenter vos stocks ?  Une fois que vos besoins sont identifiés, vous devez partir à la recherche de solutions d’emprunts pour mener à bien vos projets professionnels. Qui pouvez-vous solliciter ? Pour quelles solutions de financement ?

Votre apport personnel

L’apport personnel est le premier élément à considérer. Une partie de vos dépenses pourront être prises en charge sur vos fonds propres. Et l’apport personnel sera de toutes façons un levier pour décrocher d’autres financements.

L’apport personnel n’est pas obligatoire dans le cadre d’un développement d’activité. Mais il l’est pour une création d’entreprise. Le pourcentage d’apport personnel est même l’un des premiers critères pris en compte par les banques. Dans le cas d’une création, il est toujours demandé d’apporter un minimum de fonds, en règle générale 20% à 30% des besoins en financement du projet. 

Si votre pourcentage d’apport personnel est nettement insuffisant, vous n’avez quasiment aucune chance d’obtenir un financement bancaire. Toutefois, il faut bien penser à intégrer toutes les aides financières que vous pouvez solliciter, telles que l’ARCE ou les prêts d’honneur 

Le crédit bancaire 

Le prêt bancaire est la solution la plus courante en cas de besoin de financement professionnel. Cette solution peut s’adapter aux différents besoins des entreprises. Ces dernières peuvent y recourir tout au long de leur vie : au moment de leur création ou pour leur développement futur. 

Parmi ces besoins :

  • la création d’une entreprise ou la reprise d’une société existante,
  • la création ou reprise d’un point de vente, d’un fonds de commerce,
  • l’achat ou la construction de murs, 
  • l’achat de matériel, véhicules, outillage

Le financement participatif

Une partie des besoins de l’entreprise ne sont pas couverts par les traditionnels emprunts bancaires. Les banques ne financent habituellement pas l’immatériel et ne peuvent être sollicitées pour certains besoins, dont le besoin de trésorerie. 

A certaines étapes-clés de votre développement, vous pouvez avoir besoin de liquidités pour couvrir des dépenses liées à l’achat de stocks supplémentaires, à la réalisation de travaux pour vous agrandir, à l’embauche de nouveaux salariés…  

Pour financer votre besoin en fonds de roulement, le financement participatif peut-être une solution de crédits professionnels rapides et efficaces.  Grâce à l’émergence de plateformes rapides, agiles et fiables, le financement professionnel est de plus en plus reconnu dans la profession comme un outil complémentaire aux solutions financières traditionnelles. Il présente une alternative possible aux entreprises pour financer leur trésorerie et leurs investissements.

Le leasing

Cette solution concerne le financement de mobilier, de matériel ou de véhicules. Le crédit-bail ou leasing est une location : il permet à l’entreprise de pouvoir profiter d’un bien qu’elle a choisi sans avoir à en assumer l’achat. 

Il existe deux solutions de location :

  • la location avec option d’achat (LOA), encore appelée leasing, location avec promesse de vente ou crédit-bail
  • la location longue durée (LLD). 

Les deux formules permettent de disposer d’un bien moyennant des loyers mensuels. Mais la LOA est un contrat de crédit qui offre la possibilité d’acheter le bien à la fin de la location, alors que la LLD est une simple location avec obligation de restitution.

Les autres solutions : aides régionales, subventions, co-financement…  

De nombreuses aides ou subventions peuvent être sollicitées dans le cadre de votre projet d’entreprise, en fonction de votre localité ou de votre situation.  Certaines régions disposent de dispositifs d’aide à la création d’entreprise. Les personnes inscrites à Pole Emploi peuvent accéder à des aides de l’Etat. 

La BPI propose des solutions pour aider au financement et au développement de l’entreprise et met en place des dispositifs de renforcement de la trésorerie.

Les entreprises innovantes, ou celles de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) sont également éligibles à des subventions spécifiques. 

Les solutions de pretpro.fr

A travers son comparatif de financement en ligne, la fintech pretpro.fr propose aux chefs d’entreprise une solution unique pour solliciter tous les financeurs en une seule démarche et optimiser le plan de financement de l’entreprise.  

C’est certain, une demande de crédits professionnels mal présentée ou incomplète ne passera pas.  Si vous ne voulez pas compromettre votre projet, surtout en cas de faible apport personnel ou de taux d’endettement trop élevé, mieux vaut se faire accompagner. 


Passer par pretpro.fr vous permet de bénéficier de la puissance d’une solution digitale et de l’accompagnement terrain d’un expert dédié qui connait parfaitement les contraintes et exigences de chaque financeur.