Qu’il s’agisse d’acheter un appartement ou de faire construire un bien immobilier, vous devrez dans tous les cas régler des frais de dossier. On vous rassure, tout comme le taux de votre crédit ou l’assurance emprunteur, ces derniers sont négociables. 

Ils varient d’une banque à l’autre selon votre profil emprunteur, mais aussi selon les pays et le type de prêt. A quoi correspondent les frais de dossier d’un prêt immobilier ? Comment les négocier ? Solution Prêt vous dit tout. 

Les frais de dossier d’un prêt immobilier 

A quoi correspondent les frais de dossier ? 

Pour le montage et l’analyse de votre dossier, votre établissement prêteur vous demande une rémunération sous forme de frais de dossier

Le montant de ces frais doit obligatoirement être mentionné dans la fiche d’information qui vous est remise avec l’offre de prêt (voir rubrique « Frais payables une seule fois »)

Entre vérification de vos relevés de compte, fiches de salaire ou encore avis d’imposition, le traitement de votre dossier prend du temps. 

A combien s’élèvent les frais de dossier ? 

Le montant des frais de dossier varient selon les banques et les organismes prêteurs mais s’élèvent en général de 0,8% à 1,20% du montant total de votre prêt. La plupart du temps, les frais sont même dégressifs en fonction de la somme empruntée.

Enfin, vos frais de dossier sont compris dans le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), indicateur du coût total de votre financement. Le TAEG vous est fourni par votre banque à la signature du crédit. Il prend également en compte le taux de votre crédit, les frais d’assurance, les potentiels frais de courtage, mais pas les frais de notaire.

Est-il possible de ne pas payer de frais de dossier ? 

Les frais de dossier d’un prêt immobilier ne sont exigés que si votre demande d’emprunt est validée par votre banque. Dans le cas où votre demande est refusée, cette dernière n’applique pas de frais de dossier. 

Dans le cas où vous contractez l’un des prêts suivants, vos frais de dossier seront fortement réduits voire même annulés : 

La négociation des frais de dossier d’un crédit immobilier 

Négocier ses frais de dossier, c’est possible ?

Tout à fait ! Parce qu’il ne s’agit que d’une part infime de vos frais globaux, les frais de dossier ne sont pas les plus difficiles à négocier. 

Pour obtenir des frais de dossier minimes ou bien même les annuler, il s’agit de faire jouer la concurrence entre les banques. 

Si votre profil correspond à leurs critères (fonctionnaire, primo-accédant, etc), alors vous n’aurez aucun mal à obtenir un geste commercial de leur part. 

D’autre part, si votre dossier est facile à monter et à analyser, vous pourrez facilement demander une réduction d’au moins 50% des frais de dossier. 

Comment réduire ses frais de dossier ? 

Voici nos meilleurs conseils pour diminuer ou annuler vos frais de dossier auprès de votre banque : 

  1. Présenter un apport suffisant : au moins 20% du montant total de votre emprunt. 
  2. Soignez votre situation : emprunter avec un CDI, en couple et en ayant déjà un patrimoine vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté.
  3. Faites jouer la concurrence : en vous adressant non seulement à votre banque mais aussi à d’autres organismes créditeurs. 
  4. Faites valoir votre ancienneté : si vous souhaitez souscrire un prêt auprès de votre banque, vous avez tout intérêt à mettre en avant votre fidélité. 
  5. Promettez fidélité : si vous êtes un nouveau client, proposez de domicilier vos revenus chez votre établissement prêteur ou de souscrire d’autres produits à l’avenir.

Gardez à l’esprit que les frais de dossier ne représentent qu’une part minime du montant de l’emprunt et qu’il peut être plus judicieux de négocier votre assurance emprunteur. 

Vous souhaitez négocier les frais de dossier d’un prêt immobilier ? 

Choisissez d’être accompagné dans toutes vos démarches administratives et mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser le projet immobilier de vos rêves.